Vous êtes ici

EN SAVOIR PLUS SUR L'UEMOA


L'UEMOA est l'acronyme de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine. Six pays africains : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Niger, le Sénégal et le Togo ont créé cette union économique et monétaire après leur indépendance. Sa date de création est le 12 mai 1962, date à laquelle ces pays ont convenu de s'engager à travers cette union, entre eux et avec la France, pour une coopération monétaire.

Bref historique de l'UEMOA:

L'UEMOA a été essentielle pour ces pays africains, tout au long du temps. Elle a créé en 1973 la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), qui joue un rôle important pour l'Union. De même, l'UEMOA compte sur un traité qui a subi d'importants changements et révisions, ainsi que l'Union elle-même. Des années plus tard, deux pays ont rejoint cette union économique et monétaire: le Mali et la Guinée-Bissau. Tous ces changements ont permis à l'Union de faire face à d'importants revers économiques au fil des années, en adoptant des mesures volontaires pour soutenir la dévaluation. Cette dévaluation est une conséquence de la crise économique internationale qui a affecté cette économie et d'autres économies internationales au cours des décennies précédentes.

Les objectifs de l' UEMOA:

Les objectifs de l'UEMOA comprennent des mesures visant à améliorer, mettre en œuvre, créer et surveiller, les affaires clés telles que la performance économique, les politiques, un marché commun, la politique commerciale, les actions conjointes, entre autres. Ces mesures visent à protéger et à encourager les secteurs tels que les ressources humaines, la gestion des terres, l'agriculture, l'énergie, l'industrie, les mines et les transports.

Structure de l'UEMOA:

L'UEMOA est une grande Union qui s'appuie sur une présidence de la Commission. Grâce à sa structure, cette entité s'assure à tout moment de ses responsabilités et de l'accomplissement de ses tâches liées aux prérogatives du Traité de l'UEMOA. La structure de l'UEMOA s'articule autour de départements dirigés chacun par un commissaire, nommé par son pays d'origine. Cette union a un assortiment des groupes avec des noms propres chacun, organisés en plus grands groupes appelés Organes. Ces organes sont au nombre de quatre : les organes de gestion, les organes judiciaires, les organes de contrôle parlementaire et les organes consultatifs.

Les organes de gestion sont une association de trois organismes. L'Assemblée d'État et de gouvernement est chargé de régler unanimement les questions non résolues; approuver, reconnaître ou exclure des participants. Le cabinet est chargé de définir les politiques monétaires et de crédit, les affaires monétaires, le financement du développement économique et les activités des pays membres. La Commission est responsable de la préservation de l'Union, de son fonctionnement, de ses intérêts généraux et de son développement; il déclare la parité de la monnaie de l'Union; et il peut saisir un État membre pour violation d'obligations sur la base du droit communautaire.

Les organes judiciaires regroupent trois entités. La Cour de Justice est chargé d'assurer une interprétation commune du droit communautaire, de l'application du traité de l'UEMOA, de l'arbitrage des conflits, tous liés aux obligations et à la participation de la communauté de ses membres, par l'intermédiaire des juges de l'Union. La Cour des comptes est en charge de l'audit des comptes des organes de l'UEMOA et assure la surveillance multilatérale. Le Comité interparlementaire conseille, encourage les débats d’intégration, reporte les résolutions, indique le contrôle démocratique du parlement de l’Union et de ses organes. La cour des comptes de l'union régule ce comité à travers ses rapports, et l’évaluation des systèmes de contrôle des comptes.

Voir Aussi: Pays Africain De La Semaine: Le Burkina Faso

Les organes consultatifs regroupent trois organismes. La Chambre consulaire régionale est un forum de dialogue entre l'UEMOA et les entités d'opérations de marché, cherchant à réaliser l'intégration entre eux, implémente les réformes, conseille sur les objectifs globaux de l'Union, établit et gère les transactions boursières ou les négociations commerciales de l'Union, ainsi que les politiques économiques et monétaires. Cette Chambre comprend un ensemble de sept représentants par pays, issus des secteurs politique, social, économique et commercial. Le Conseil du travail et du dialogue social est un conseil consultatif créé par une loi en 2009, dont l'objectif est d'obtenir l'engagement de tous les participants non étatiques à l'intégration de l'UEMOA. Ce Conseil compte 72 membres issus des huit États et sont des représentants de gouvernements, d'organisations patronales et ouvrières et de la société civile. La priorité du Conseil des autorités localesest d'impliquer les autorités locales des pays membres de l'UEMOA. Créé en 2011, il envisage également de tenir compte des préoccupations des personnes liées aux politiques et programmes de développement de la Communauté, tout en renforçant l'Union dans ses dimensions sociales, économiques et territoriales.

Les Agences Spécialisées Autonomes envisagent deux banques : la BCEAO banque chargée de centraliser les réserves de change de l'UEMOA, de gérer la politique monétaire des pays membres de l'Union, de tenir les comptes du Trésor de l'UEMOA et de définir la loi bancaire pour les banques et les entités financières. La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) entité spécialisée dans le financement du développement de l'Union monétaire ouest-américaine (UMOA), contribuant de manière autonome aux objectifs de l'UEMOA.

Voir Aussi: Investir Dans La Zone Francophone De L'afrique

Pour en savoir plus sur le Burkina Faso, les opportunités d'investissement dans le secteur francophone de l'Afrique ou les investissements directs étrangers, contactez-nous sur www.izf.net ou parlez à l'un de nos représentants :

Équipe de l'association IZF
Tel.: (+226) 25 30 11 08
Email: contactizf@izf.net